DIY

DIY – Serre-tête Minnie

Vous l’avez peut-être remarqué mais je rentabilise pas mal mon pass annuel Disneyland en y allant très souvent. Mais malgré ça, je n’ai qu’une paire d’oreilles de Minnie parce que je n’aime pas vraiment celles qu’ils vendent dans le parc. Et d’ailleurs, celles que j’ai sont faites par l’Atelier de Minnie, sauf que c’est des oreilles automnales, ce qui m’a donné envie d’en avoir une paire pour chaque saison…
Au début, je comptais en acheter des toutes faites mais je n’en ai pas trouvé donc j’ai fini par les faire moi même !
C’est une bonne occasion pour vous faire un petit tuto non ?

diy-oreilles-minnie-shepaki-1
diy-oreilles-minnie-shepaki-2

Vous pouvez faire des oreilles de Minnie avec des tas de styles différents mais pour le coup, j’ai eu une envie de couronne de fleurs !
La première étape consiste alors à chercher des fleurs artificielles, prenez les pas trop grosses de préférence (plus petites que les miennes donc) sinon vos oreilles se perdent un peu sous les fleurs.
Ensuite, il vous faut un serre tête (j’ai acheté les miens noirs, puis j’ai passé un coup de bombe blanche dessus), du fil de fer, une pince à couper et le meilleur ami de tous les crafteurs : un pistolet à colle.

diy-oreilles-minnie-shepaki-3

2ème étape, transformer le fil de fer en oreilles. Pour ça, prenez une grosse conserve, faites en le tour avec votre fil de fer et c’est tout ! Pensez bien à garder de la marge pour les accrocher sur le serre-tête

diy-oreilles-minnie-shepaki-4

Vous pouvez ensuite, vous faire un petit assortiment de fleurs de différentes tailles et nuances.
Pour aller à fond dans le côté romantique, j’ai rajouté des perles aux oreilles !
Maintenant, il faut enrouler le surplus de fil de fer autour du serre-tête pour avoir vos oreilles. Si vous avez un autre serre-tête, c’est l’occasion de le sortir comme modèle…

diy-oreilles-minnie-shepaki-5

Reste plus que l’étape arrangement floral ! Gardez un peu de marge sur la tige des fleurs et collez les au pistolet à colle sur le serre-tête.

diy-oreilles-minnie-shepaki-6

Et TADA voilà une couronne de fleurs Minnie ! J’ai rajouté des fleurs au dos aussi pour que ça soit plus propre et comme ça je peux porter le serre-tête des 2 côtés.

diy-oreilles-minnie-shepaki-7

Comme j’étais lancé, j’ai fait une deuxième version très différente aux couleurs du 25ème anniversaire de Disneyland Paris.
L’avantage, c’est que je vais pouvoir porter celles-ci pendant toute la durée des festivités du 25ème anniversaire !

Jupe pop

Des fois, il y a des jupes qu’on pense faire en 10min chrono et qu’on fini par faire en 2h, celle-ci en est l’exemple parfait.
A la base, je voulais monter la ceinture sur un élastique sauf que je ne devais pas bien être réveillé donc mes calculs était toujours foireux… J’ai fini par la faire avec une fermeture éclair puisque je commence à bien les maîtriser mais les fermetures éclairs sur du jersey, c’est pas toujours une partie de plaisir !

Quoi qu’il en soit, la coupe est ultra simple :
Hauteur de la jupe = mesurez de votre bassin à vos chevilles
Circonférence = votre tour de fesses
Ceinture = votre tour de hanches si vous mettez une fermeture éclair, votre tour de fesses pour un élastique
Et c’est tout !

J’ai même gardé la mienne fendue et pas fait d’ourlet puisque le tissu se tiens très bien donc elle demande très peu de couture.

Les basiques du style retro

J’ai acheté ce tissu Vichy à mes débuts en couture, je voulais en faire une parfaite petite robe retro mais je ne trouvais jamais le patron que je voulais.
2 ans plus tard, je l’ai ressorti pour faire un modèle assez classique mais qui me faisait envie depuis longtemps.

Je suis partie de ce patron mais plutôt que de faire le dos avec des élastiques, j’ai mis une fermeture éclair sur le côté.

Malheureusement le Vichy c’est traître et ça me grossi clairement… Tant pis pour la caricature de pin-up mais cette robe est vraiment agréable à porter !

Pois volants

On continue dans la couture avec une jupe que j’ai faite en juin 2016.

Après avoir eu un gros coup de cœur sur cette tenue, c’était une évidence : il fallait que je fasse cette jupe.

Photo trouvé sur carolinesmode.com

Elle est plutôt simple puisque ce n’est qu’un assemblement de rectangles (la même chose que ma jupe la Reine des Neiges donc) !

Prenez votre tour de taille + 2 cm de marge de couture pour la ceinture, pour le reste de la jupe prenez votre tour de fesses en valeur minimum et doublez là, triplez là, quadruplez là en fonction du rendu que vous voulez. Pour la hauteur de la jupe, vous n’avez qu’à mesurer jusqu’où vous voulez qu’elle vous arrive et rajouter les marges de coutures.

Dans le cas présent, mon jupon de base fait un peu moins du double de mon tour de fesse et le voile à pois doit faire 3m aka la circonférence de la plus part des jupes que je fais.
On est pas exactement sur le même rendu mais je suis plutôt contente de cette jupe, simple mais efficace !

jupe-pois2
jupe-pois

Le vent était sympa, il participait parfaitement pour vous donner une idée du rendu !

Comment faire sensation à Disneyland ?

Quand on est adulte on a pas le droit de venir cosplayé à Disneyland (sauf événements particuliers) mais par contre, on a tout à fait le droit de porter des vêtements avec nos héros dessus !
C’est comme ça que j’ai fini avec des « regarde sa jupe », « ooooohh », « la reine des neiges !! », « maman, je veux une jupe comme ça ! », « elle est trop bien sa jupe » et même une petite fille qui l’a attrapé et étendu pour voir tous les personnages.
Tout ça grâce à une jupe ultra simple qui n’est rien d’autre qu’un long rectangle de tissu monté sur une ceinture :

reine des neiges jupe

C’est aussi drôle de sortir en ville avec, les gens sont toujours surpris de voir des adultes avec des vêtements Disney ! Heureusement, j’ai eu le droit à bien plus de compliments et de personnes un peu jalouses de pas oser porter ça, plutôt que des remarques foireuses sur mon âge.

DIY costume de Jedi & sabre laser

Est-ce que j’ai besoin de vous rappeler quel film est sorti le 16 décembre ?
En tant que bonne petite geek, j’avais réservé mes places en avance et décidé de réaliser un rêve de gosse : faire un cosplay de jedi !
Ben oui, j’en veux un depuis 1999, ça commence à faire… En plus, mon amour des capes a dû commencer avec Star Wars, il était temps de la faire.

Les photos ont été prises à Guéret avec NekoChan en ewok et ma sœur qui m’a piqué ma robe R2-D2.

Je me suis basé sur le costume d’Obi-Wan Kenobi, et donc sur cette image pour les proportions et sur ce tuto pour avoir bien tous les détails en tête.

Pour la cape, je me suis partie de ce patron. Attention, il est fait pour un homme avec une bonne carrure et la version retouché de la femme est encore assez grande. Si vous êtes pas bien grand ni pas bien épai comme moi, il faut beaucoup réduire le patron.
Pour le kimono, je me suis basé sur un patron que j’avais déjà, celui du n°2 du magazine Ottobre en l’occurrence.
Sinon, il y a une technique particulièrement simple pour faire un kimono et une cape mais ça demande plus de tissu.
Une fois que vous avez la base de votre kimono, il faut rajouter les 2 bandes qui viennent par dessus. Aucune galère à faire ça, il suffit que vos bandes aient la même largeur et qu’elles soient suffisamment longues pour aller de sous la ceinture dans votre dos à au dessus de vos genoux.
Il y a une 3ème bande de tissu pour la ceinture, elle doit faire au moins une fois et demie votre tour de taille pour être plus pratique.
Je n’ai pas fait le sous pull, ni le pantalon, ni les bottes, j’avais déjà tout ça en stock donc je n’ai pas de tuto à vous fournir pour ces parties…

Ensuite on passe à la ceinture en cuir !
Pour la faire, j’ai demandé de l’aide au Limouzi Lab, le fablab de Limoges, qui a un petit stock de cuir et surtout une machine à coudre professionnelle. C’est la première fois que je travaillais le cuir alors autant le faire avec le matériel approprié.
J’ai fait une fausse ceinture, elle fonctionne plutôt comme un corset, j’ai des œillets et donc un lacet à l’arrière qui est caché par une bande cuir.
Si vous voulez faire comme moi, il faut d’abord une grande bande de cuir, puis 2 petites à laquelle vous accrochez votre boucle de ceinture, ensuite vous cousez les 3 morceaux au niveau du laçage. Prévoyez une bande cuir qui viendra se glisser par dessus le laçage pour le cacher.
Après on passe aux pochettes ! C’est là où je m’éloigne le plus du costume d’Obi-Wan Kenobi mais après tout c’est un cosplay de jedi et pas d’Obi-Wan Kenobi, je peux faire ma propre version.
Les pochettes sont faites en un seul morceau de cuir pour plus de facilité : les côtés sont accrochés avec des vis chicago, la fermeture est faite avec des simples boutons pressions (il me manque d’ailleurs un petit ornement pour cacher la couture) et elles coulissent dans la ceinture grâce à un morceau de cuir cousu au dos.

Que serait un jedi sans sabre laser ?
Mon père s’est attelé à la tache dès que j’ai lancé l’idée de ce cosplay, il a tout de suite su avec quoi le faire : un tuyau d’aspirateur ! Pas besoin de trucs de fou pour faire une garde de sabre laser, elle peut être faite avec 100% de recup. Le tuyau chromé et le tuyau souple d’un aspirateur qui ne marche plus, des boulons, un support d’ampoule, de la mousse autocollante et d’autres trucs qui vous inspire. C’est un peu comme la fabrique de sabre laser au Disney Village mais en moins cheap.
J’ai pas eu le temps de prévoir l’attache sur la ceinture mais y a un anneau sur le sabre qui n’attend que ça.

Jupe Ikea

Voici la deuxième jupe cercle que j’ai faite ! Enfin si on joue sur les mots, c’est la première puisque l’autre est un demi-cercle… Breeef !

Comment on fait une jupe cercle ?
On fait un big cercle dans son tissu, un autre pour la taille et voilàààà !
Bon y a d’autres étapes mais en somme, c’est vraiment facile, rapide et ça fait tout de suite une super jupe.
Le meilleur tuto que j’ai trouvé, c’est celui de Self-couture, il y a un fantastique tableau excel pour faire les calculs à votre place !
J’avais dû reprendre 2-3 fois mes calculs pour la jupe-oies parce que j’oubliais toujours un détail et oublier les marges de coutures c’est plutôt gênant…

La petite anecdote sur le tissu c’est que je l’ai acheté à Ikea. Il est plutôt fait pour de l’ameublement mais je l’aimais vraiment trop. J’ai l’impression d’avoir une jupe du professeur Bille-en-tête du Bus magique (si vous n’êtes pas né dans les années 90 vous ne comprendrez probablement pas la référence).
Par contre, cette jupe a gagné le surnom de ma jupe « rideau » chez quelques personnes…
Vous pouvez trouvez le tissu ici si vous habitez trop loin du labyrinthe de la tentation.


Asymétrie

PENTAX DIGITAL CAMERA Voici une robe 100% recup ! J’ai suivi ce tuto parce que les robes graphiques des années 60 font parties de celles que je voulais sans jamais en trouver qui me plaisent.

Dans le tuto, la rédactrice préconise de prendre un t-shirt blanc et un t-shirt noir à notre taille, et un autre de chaque, 2 tailles au dessus.
Sauf que moi, je voulais faire de la recup, donc j’ai pris un t-shirt noir unisexe à ma taille et 2 t-shirts homme qui étaient 4 à 5 tailles au dessus. C’était des t-shirts avec des visuels donc je me suis rajouté plusieurs handicaps mais la technique est tellement simple que ça n’a pas posé de problème.
Avec un peu de recul, et en ayant porté la robe plusieurs fois, le vrai problème est que les t-shirts n’étaient pas tous de la même qualité. Surtout le blanc qui est beaucoup plus fin que les 2 noirs et qui a agrandi les trous de la couture du milieu… A ressayer avec du meilleur tissu en somme !

Merci mon apprentie photographe de sœur pour les photos.

Liberty power

A la base, je n’étais pas une grande fan du tissu liberty, mais je me suis rendue compte que j’étais juste difficile et que finalement j’aime beaucoup de liberty… Bonjour l’esprit de contradiction.
Pour cette jupe, j’ai repris le même tuto que le jupe renard, mais cette fois j’ai prévu bien plus de tissu donc j’ai pu la rendre bien plus bouffante.


Merci mon apprentie photographe de sœur pour les photos.

Perdues dans les années 50

Après ma jupe renard, j’ai fait directement la robe que je voulais dès le début : une robe style années 50.
C’était pas une mince affaire, j’ai rien compris a la façon dont il fallait faire les plis mais au final je suis pas peu fière !

Merci mon apprentie photographe de sœur pour les photos (je précise parce que sinon elle va râler).

Par contre, je sais plus du tout comment j’ai trouvé le pdf ni ou alors je vous le mets ici ! Y a le copyright d’un site, je vous laisse le fouiller pour en trouver plus…
En bonus, vous avez une photo prise pendant le Dapper Day à Disneyland Paris (celle au milieu des citrouilles), qui est juste l’une des meilleure façon d’aller à Disney.