13.11.2015

Ce matin, j’avais oublié.
Ce matin, j’ai enfin dormi.
Ce matin, il a fallu attendre que j’aille ouvrir les volets pour me souvenir qu’on ne vivait plus dans la même insouciance.
Ce matin, j’aurais préféré qu’on ait reboot cette semaine.

Samedi, à 4h du matin, j’arrivais toujours pas à aller me coucher. Je ne pouvais toujours pas lâcher Twitter, l’AFP… Je sais pas trop ce que j’espérais, je sais toujours pas ce que j’espère en continuant d’y aller. Tous ces avis de recherche je voulais les voir devenir des jolies histoires pas des avis de décès.
Alors à 4h du matin j’ai dessiné. Pour Charlie, je me sentais pas à la hauteur mais cette fois je n’ai que la tristesse et le sentiment d’impuissance qui m’étouffe.
Alors il faudrait continuer de se battre à coup de verres de vin, de coca, de repas pizza-ramen-mousse au chocolat, de musique trop forte, sport et de dessins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *